Prendre Soin De D Butant En Import

L'autobiographie de philosophie L'explication de la maison

L'aspiration de l'investisseur étranger à réaliser le bénéfice de l'entreprise-récipient à tout prix et pendant le laps de temps court. Dans ce cas l'investisseur à aspirer utiliser les entreprises investies sur 100 % par voie de l'introduction du système de l'austérité des dépenses, des conditions de travail épuisantes et intenses pour les travailleurs et l'équipement. Cela peut amener à l'érosion de la sphère sociale de l'entreprise, les mises au chômage des travailleurs, la dégradation de la base industrielle etc.

L'achat spéculatif par l'investisseur étranger de l'entreprise (ou l'achat de ses actions) en vue de la revente ultérieure sur le marché de fonds. Les conséquences négatives de telles actions consiste en ce que la production sur un certain délai reçoit le maître non vrai, et le favori avec toutes les conséquences découlant d'ici.

Les défauts majeurs : on renforse la compétition entre les participants séparés du marché financier; le réglage est assez cher aux participants du marché des titres, car eux-mêmes, ils le paient.

Ainsi, les investissements étrangers exercent l'influence double sur la structure socio-économique du pays acceptant les investissements. D'une part, ils stimulent le développement des branches séparées et les productions, en apportant les nouvelles technologies, l'expérience administrative et d'organisation. Avec l'autre — engendrent souvent les disproportions aiguës économiques, les conflits sociaux, en empêchant le développement de l'entreprise locale, en créant les conditions pour la préservation et l'approfondissement dans le futur de l'investissement étranger et pour l'apparition du retard socialement économique et la dépendance.

Aux États-Unis on savent comme les fonds fermés d'investissements, en Grande-Bretagne — comme les trusts d'investissements, en Espagne — comme les sociétés selon les investissements dans les titres, en France — comme les compagnies d'investissements avec le capital constant.