Ma R Ussite Centre De Contenu Cat Gorielle

Le point de la maison

Le mécanisme de la formation de la représentation sur l'écran est décrit plus bas. À la rotation de l'antenne, quand le bord du diagramme de la tendance coïncide avec la direction sur le but, sur le rayon correspondant du balayage sous l'effet de l'impulsion du but apparaît le point vif. En outre apparaît une série des points vifs équidistants sous l'effet des impulsions graduées. La rotation de l'antenne selon la petite aiguille équivalentement le déplacement du but dans le sens inverse. Après le chiffre d'affaires complet de l'antenne sur l'écran se forment les anneaux gradués (l'échelle électronique de la distance), et le but aura l'air d'un petit arc, les montants angulaires de qui sont égaux approximativement à la largeur angulaire du rayon de l'antenne.

L'antenne a le diagramme flabelliforme de la tendance, c'est-à-dire étroit dans le plan horizontal (la largeur à quelques degrés ou la part du degré q=3, et assez large (les dizaines des degrés Db=35 dans le plan vertical. À la rotation une telle antenne assure non seulement l'aperçu demandé dans les plans verticaux et horizontaux, mais aussi la mesure de l'azimut.

Pour le confort examinent d'habitude séparément le diagramme de la tendance dans le plan horizontal et le diagramme de la tendance dans le plan vertical. Font de plus l'attention à la largeur du diagramme de la tendance q.

Le générateur du balayage de la distance élabore dans la bobine rejetant le courant changeant. De plus le rayon électronique fait le mouvement uniforme le long du rayon, qui tourne à son tour avec l'antenne. Un tel balayage du rayon sur l'écran s'appelle radial'no-circulaire. Elle crée sur l'écran la représentation (souvent nommé ) en forme des rayons adhérant étroitement l'un à l'autre.

On peut examiner le système comme le canal radar à l'instar des radiovoies de communication ou. Les composants principaux sont l'émetteur, le récepteur, l'installation d'antenne, le terminal.

Le schéma de la gestion électromécanique assure par l'antenne le scanning de l'antenne d'après l'azimut et le cumul de l'axe du diagramme de la tendance avec le plan de l'horizon (ou le plan donné) à l'inclination et de l'avion par le canal de l'inclinaison.

. – le synchroniseur; par LUI – le modulateur d'impulsion; le Gène. – le générateur ; – le duplexeur; – le générateur des impulsions graduées; – le récepteur; – le générateur du balayage; – le tube cathodique; – la transmission sil'sinno-suivant; – le mécanisme de la rotation de l'antenne.

Au changement de la polarisation des hésitations irradiant avec vertical sur horizontal (à la présentation 27 sur de ferrite les plans de la polarisation) le réflecteur de la forme spéciale, opaque pour les ondes de cette polarisation, en commun avec le paraboloïde de la rotation forme le profil formant le diagramme en éventail de la tendance dans le plan vertical.

La résolution selon la coordonnée (direction) angulaire se caractérise numériquement par l'angle minimal (selon l'azimut ou l'angle des places entre les directions sur deux équidistant relativement les buts, à qui leur observation séparée est encore possible.

Dans les gammes des ondes de centimètre et particulièrement millimétriques l'absorption intense des hésitations électromagnétiques provoque la réduction indésirable de la distance de l'action de la station. En outre les hydrométéores dans ces gammes peuvent être la source de la réflexion intense embarrassant et excluant entièrement l'observation des buts.

Le fading dans l'atmosphère est conditionné par l'absorption de leur énergie par les molécules libres de l'oxygène et la vapeur d'eau, ainsi que les particules pesées – les grains de poussière et les gouttes de l'eau. En outre il y a une dispersion des ondes radio par les particules liquides et fermes, qui provoquent l'effet analogue à l'absorption de l'énergie.

Les radars de bord créés sur la base d'élément de la première génération (les lampes électroniques, le montage volumineux), par de grands gabarits et la masse, avaient une petite sécurité et comprenaient une grande quantité de blocs. Le passage vers la base d'élément de la deuxième génération (les appareils demi-conducteurs et les modules) a permis considérablement d'améliorer les caractéristiques de la série de noeuds et les blocs.